VIDÉO
VIDÉO-PORTRAITS:  LITOTE ET HYPERBOLE

VIDEO

VIDEO-PORTRAITS:  LITOTE ET HYPERBOLE

POUR PASSER EN PLEIN ÉCRAN, SÉLECTIONNER LES 4 FLECHES EN BAS A DROITE

POUR EN SORTIR: TOUCHE  ESC

SUR LE PROJET:

 

LITOTE ET HYPERBOLE

Litote [litct]. n. f. (1521; bas lat. Litotes, mot gr. «Simplicité») figure de rhétorique qui consiste à atténuer l’expression de sa pensée pour faire entendre le plus en disant le moins.
Hyperbole [ip3rbcl]. n. f. (XIIIe; lat. Hyperbole, mot gr. de huper, et de ballein «lancer») figure de style qui consiste à mettre en relief une idée au moyen d’une expression qui la dépasse.

Depuis 2008, l’ensemble, « Litote & hyperbole » suit les recherches entreprises au cours des projets CONSULATS, VIAKONSULAT & HORSKONSULAT. Ce projet développe au travers de mon interrogation en tant qu’artiste contemporain de la pratique picturale, et plus particulièrement, des formes du portrait.

Trois problématiques sont apparues : l’unicité et les multiplications d’images, le traitement des portraits se référant à la pratique picturale et la notion d’aléatoire pour sa dimension humaine.
L’histoire du portrait, ses collections ethnographiques et historiques, témoignant des temps passés, se prête naturellement à évoquer le thème du « temps suspendu ». L’installation «litote & hyperbole», réunie des d’œuvres créées sur une réflexion parallèle, les notions d’immuabilité, d’écoulement arrêté, d’approche méditative du temps, notion dé nie par la continuité et la succession.
 

Avec la proposition vidéo, les portraits, dans leur évolution linéaire, pointent l’apparent paradoxe du temps suspendu. Elles rappellent le continuum sans faille et sans fin même dans la fugacité, la matière indéfinie et homogène dans laquelle sont pris les êtres et les choses. La suspension n’est par essence qu’une parcelle de temps qui se réplique à l’infini.